Depuis plus d’une décennie maintenant les mails font partie de notre quotidien et nous passons parfois plusieurs heures à les lire et à y répondre. Cet outil, des plus pratiques il est vrai, est devenu banal, surtout depuis que les smartphones nous permettent d’en envoyer partout, tout le temps.
En près de 50 ans d’existence le mail à marqué l’histoire à plusieurs reprises, retour sur les grands moments qui ont fait du mail un indispensable de notre quotidien
 

1971 : envoi du premier mail de l’histoire

Le premier mail de l’histoire a été envoyé par l’ingénieur américain Ray Tomlinson à l’automne 1971. Grande avancée dans le monde de l’informatique, le premier courrier électronique ne parcourut que quelques mètres puisque les deux ordinateurs nécessaires à l’opération étaient situés dans la même pièce. L’envoi de ce courrier et sa réception ont été permis grâce à deux programmes préalablement mis au point par le même ingénieur et via le réseau Arpanet, l’ancêtre de notre Internet bien aimé.

 

sending mail

 
Petite anecdote : le contenu de ce premier message était sûrement “qwertyuiop”, la première ligne du clavier anglais. Contrairement à la forme, le fond de ce premier email n’avait rien d’exceptionnel !

1976 : la reine d’Angleterre envoie son premier message électronique

 

Elizabeth II a connu beaucoup d’avancées technologiques depuis sa prise de fonction en 1953. Si nous sommes plus familiers avec son premier tweet (lien vers tweet ?) en 2014, la reine Elizabeth a envoyé son premier email en 1976. Elle fut d’ailleurs le premier monarque à utiliser ce service de communication.

Clinton_scandal

source : the Guardian

Il s’agissait d’un message à destination des utilisateurs d’Arpanet envoyé depuis une base militaire anglaise et informant de la dipsonibilité nouvelle d'un nouveau langage informatique (coral 66).
  

1978 : apparition du spam

Peu de temps après le premier e-mail, le premier spam fit son apparition, même si à l’époque il ne portait pas encore ce nom. Il fut envoyé par Gary Thuerk, un commercial qui invita par mail près de 400 personnes à venir découvrir le nouveau produit de la société d’informatique qui l’employait.
 premier_spam
Ce geste fut fortement critiqué par les administrateur d’Arpanet car il n’était pas en accord avec les règles d’utilisation du réseau. 

 

1986 : premier scandale politique impliquant des emails

Hillary Clinton n’est pas la seule politicienne américaine à avoir eu des problèmes avec la justice à cause d’emails. En 1986, Oliver North, un membre du Conseil National de Sécurité américain (National Security Council) et son patron, John Poindexter furent arrêtés pour avoir supprimé des mails les liant à l’affaire Iran Contra : des membres de l’administration Reagan, dont Poindexter et North, auraient illégalement vendu des armes à l’Iran, à l’époque ennemi des Etats-Unis. Cependant les mails effacés n’avaient pas complètement disparu et ont été utilisé à leur encontre lors du procès.
Petite anecdote : à l’époque les options “supprimer tout” et “cocher tout” n’existaient pas encore et les deux hommes ont dû supprimer un par un respectivement 750 et 5012 mails ! 
 

2014 : affaire Hillary Clinton

Le scandale le plus connu dans lequel des mails sont en jeu est sans doute celui autour de l’usage par Hillary Clinton de sa boîte mail personnelle à l’époque où elle était à la tête du département d’Etat. L’usage d’une adresse personnelle au lieu de l’adresse officielle est interdit par la loi fédérale mais est justifié par Mme Clinton par la facilité de n’avoir qu’une seule adresse.
Dans le cadre de l’enquête dont elle fait l’objet, ce sont plus de 30 000 mails envoyés et reçus par Hillary Clinton qui ont été étudiés.

Clinton_scandal

source : conservativerepublicannews




Publié le : 2017-06-21 par Louis

Rejoignez Cleanfox


Se connecter avec Gmail
Se connecter avec Hotmail
Se connecter avec Yahoo
Autre (Orange, SFR, Free...)

Credits : Flaticons are designed by Freepik and by Drawnhy97 and distributed by Flaticon - Background Pictures are provided by Pexels.com