Qu’est-ce qu’un Data Center ?

Un Data Center est un centre de stockage et de traitement des données informatiques. En ce sens, les Data Centers sont le cœur de l’Internet mondial. On y trouve de longues rangées de serveurs informatiques au sein desquels transitent de nombreuses informations en provenance et à destination du monde entier. 

Pour une visite d’un Data Center : 

Qui sont les clients des Data Centers ?

Les clients des Data Centers sont majoritairement des entreprises. Ainsi, ce sont les multinationales du web, comme Facebook ou Google, qui sont souvent propriétaires d’immenses Data Centers. Pour vous donner un ordre d’idée, un seul Data Center “moyen” de Facebook consomme autant d’énergie que la ville de Strasbourg. D’autres clients plus “traditionnels” des Data Centers sont des banques ou encore des associations qui externalisent l’hébergement de leurs données.

Les Data Centers, de gros gourmands énergétiques

Tout Data Center qui se respecte est un gros consommateur d’électricité : climatisation (les équipements électroniques chauffent énormément alors même qu’ils ne supportent pas la chaleur, d’où la nécessité de les refroidir), locaux, matériel ou surveillance, tout cela demande beaucoup d’alimentation. Ainsi, les Data Centers représentent aujourd’hui environ 1,5% de la consommation électrique mondiale, l’équivalent d’environ 40 centrales nucléaires. Plus problématique encore, les Data Centers représentent aujourd’hui plus de 2% des émissions de gaz à effet de serre sur la planète. Et ce n’est que le début… En effet, la masse de données à stocker double tous les deux ans… Aie, ça promet !

Quid des Data Centers français ?

La France est le quatrième plus gros détenteur de Data Centers avec environ 140 centres privés. Sans surprise, nous restons bien loin derrière les USA qui en possèdent 10 fois plus. Pour une carte des Data Centers : www.datacentermap.com.
Pour Xerfi, la France jouit d'un emplacement central au sein du réseau Internet en Europe : “Le pays a d'ailleurs fortement développé les points de connectivité au réseau, ou points de peering, ces dernières années, ce qui a contribué à attirer de nombreux opérateurs de Data Centers ”. Le cabinet évoque également les faibles coûts énergétiques français en comparaison avec les tarifs exercés dans les pays voisins. A ce sujet, les Data Centers français représentent 10% de la production électrique hexagonale. 

Vers des “Green” Data Centers ?  

Aujourd’hui on dénombre 9 milliards de terminaux connectés pour 45 millions de serveurs soit 1 serveur pour 200 clients sur Terre. 
Or, ce n’est que le début… En effet, les experts prévoient le prochain passage à 5 milliards d’internautes. Le nombre et la consommation des Data Centers vont donc exploser dans les années à venir afin de répondre à la demande.
Vous l’aurez compris, l’enjeu énergétique des Data Centers est donc de taille. Rien d’étonnant donc à ce que les grands acteurs du web tentent de trouver des solutions innovantes afin de réduire leur consommation électrique. Cela passe principalement par la recherche d’une solution innovante et écologique/économique pour maintenir les Data Centers “au frais”. 
Ainsi, Microsoft a eu pour projet d’implanter des fermes de serveurs en Sibérie, Google a déposé un brevet pour des Data Centers en pleine mer, IBM expérimente un système de circulation d’eau réfrigérée dans la porte des armoires serveurs, le centre de calcul de Green Mountain utilise les installations souterraines d’un ancien dépôt de munitions de l’OTAN situé sur une île norvégienne…
Une autre solution s’appelle le free cooling, une méthode économique qui utilise l’air extérieur pour refroidir les serveurs. Si la température de l’air extérieur atteint la température de l’air extrait des serveurs, le système mixe free cooling et système traditionnel : c’est le free cooling partiel. Résultat : soit on n’utilise pas les dispositifs de climatisation artificielle, soit on ne les utilise qu’en appoint. Ce système est notamment utilisé par le Data Center d’Orange à Val de Reuil, en Normandie près de Rouen.

Le Data Center, nouvelle source de chaleur ?  

Sinon, d’autres ont eu l’idée d’utiliser la chaleur dégagée par les Data Centers pour chauffer certains équipements. Ainsi, à Marne-la-Vallée, Dalkia, filiale d’EDF, a élaboré un système afin de capter l’air chaud généré par le Data Center de Natixis au bénéfice du réseau de chauffage collectif et, plus précisément, des pépinières d'entreprises et du nouveau centre aquatique. En effet, la chaufferie relie le bâtiment du Data Center à celui de la piscine. 
“C'est un système qui est vertueux parce que si on n'avait pas récupéré cette chaleur du Data Center voisin, elle serait repartie vers l'atmosphère. Ce sont près de 3.000 tonnes de CO2 qu'on évite d'émettre en ne brûlant pas du gaz ou en ne brûlant pas du fioul pour le même service rendu”, affirme Jean-Philippe Buisson, le directeur de Dalkia en Île-de-France.
Bref, l’écologie c’est rentable et c’est bon pour l’image !



Publié le : 2017-05-03 par Louis

Rejoignez Cleanfox


Se connecter avec Gmail
Se connecter avec Hotmail
Se connecter avec Yahoo
Autre (Orange, SFR, Free...)

Credits : Flaticons are designed by Freepik and by Drawnhy97 and distributed by Flaticon - Background Pictures are provided by Pexels.com